Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cette nuit-là de Linwood Barclay

29 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée Publié dans #Livres, #Cette nuit-là, #Linwood Barclay

Cette-nuit-la.jpg

Cette nuit-là

Linwood Barclay

Edition : J'ai Lu

Collection : Thriller

Sortie le 2 février 2011
Format poche / 474 pages / 7.20€


Présentation de l'éditeur :

Cynthia a quatorze ans. Elle a fait le mur pour la première fois, telle une adolescente rebelle devant l'autorité familiale. Sauf que, le lendemain, plus aucune trace de ses parents et de son petit frère. Et aucun indice. Vingt-cinq ans plus tard, elle n'en sait toujours pas davantage. Jusqu'à ce qu'un coup de téléphone fasse resurgir le passé... Une intrigue magistrale qui se joue de nos angoisses les plus profondes.

 

Mon avis :

Un bon thriller que j'ai trouvé original et sympa, sans être transcendant.
Le gros point fort de l'histoire se concentre sur les faits de base. Une jeune fille se réveille et découvre que sa famille a disparu. Où sont-ils passée ? Pourquoi n'avoir rien emporté avec eux ? Pourquoi l'avoir laissée dernière eux ? Pendant 25 ans, Cynthia restera dans l'ignorance de cette nuit-là.

Les premières pages sont très prenantes, on est absorbé par la lecture, complètement subjugué par cet événement. Plus d'une fois je me suis mise à la place de Cynthia, comment aurais-je vécu une chose pareille ? C'est atroce de rester ainsi dans l'ignorance. Doucement mais sûrement, des faits, plus ou moins anodins, vont faire leur apparition et apporter ainsi chacun une pièce au puzzle de ce passé trouble. Je dois avouer qu'au milieu du livre, la pression est retombée et je m'ennuyais presque. Cela était dû au fait que, pendant tout le milieu du livre, les personnages sont passifs. Ils reçoivent les informations, accumulent des connaissances et en parallèle ils continuent de vivre leur vie. C'est cohérent dans l'histoire, Cynthia et son mari ne pouvaient rien entreprendre d'eux-même, mais moi j'aime l'action et donc j'avais hâte d'arriver au moment où ils allaient prendre les choses en main. Pour le coup, j'ai été servie dans la dernière partie du roman où les faits s'enchaînent et les personnages deviennent actifs. J'ai adoré cette partie !

La narration est faite du point de vue du mari, et c'est brillant de l'avoir fait ainsi. Le lecteur s'identifie facilement à cette personne extérieure, qui essaie de comprendre ce qui s'est passé tout en ne pouvant ressentir toute la détresse émotionnelle de Cynthia face à tout ça.
De plus, l'auteur a su très bien jouer avec cette souffrance psychologique et l'a bien exploitée. Il a su présenter la vie de cette femme, qui est brisée à cause de cette nuit-là, et dont la vie aujourd'hui est hantée par son passé. Par exemple, Cynthia va avoir beaucoup de mal à laisser sa fille aller seule à l'école, elle va avoir le besoin de la savoir constamment en sécurité, ou bien elle va arrêter un inconnu, croyant voir en ses traits ceux de son frère ou de son père, même 25 ans après. Mais en plus de Cynthia, l'auteur a très bien exploité le personnage du mari de celle-ci qui doit aussi affronter à travers elle cette souffrance. L'ensemble de la psychologie des personnages est extrêmement bien travaillé et le lecteur arrive à ressentir parfaitement toute la douleur qui en découle.

J'ai aussi beaucoup aimé le style d'écriture de Linwood Barclay, comme si chaque chose avait son importance. Le moindre petit geste pouvait alors avoir valeur d'indice dans la résolution de l'enquête. Cela allait de la clé rangée au mauvais endroit au temps pris pour aller chercher des affaires, en passant par la réplique d'un personnage. À partir d'un moment, je réagissais sur chaque fait et geste des protagonistes comme si tout était suspect et prêtait à la résolution du mystère.
Les passages en italiques entre certains chapitres ajoutent du mystère et font se poser beaucoup de questions, jusqu'au passage de trop où, personnellement, j'ai trouvé qu'il y avait trop de choses de dévoilées. Mes soupçons se sont confirmés trop vite à cause de ce passage. J'aurais aimé rester sur des doutes et des hypothèses plutôt que voir certaines de mes suppositions confirmées dès le milieu du livre. Malgré tout, cela n'a pas donné réponse à tous les mystères et bien que l'on puisse deviner certaines grandes lignes, tout ne peut être appréhendé aussi facilement.

Je dois ajouter un dernier point, le mari de Cynthia, Terry, est incroyable. J'ai adoré ce personnage, il est tout simplement fantastique. En le découvrant au fil des pages, on ne peut qu'être impressionné par son courage et l'amour qu'il porte à sa femme. C'est un homme simple, et pourtant il possède une grande force.

En conclusion, un thriller original par son intrigue, dont l'action est concentré au début et à la fin, et avec un style d'écriture riche en détails et bien travaillé au niveau de la psychologie des personnages.

 

Lire la suite

C'est Lundi, que lisez-vous ? #13

29 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée

 

"C'est lundi que lisez-vous ?" est un rendez-vous livresque à l'origine initié par Mallou, aujourd'hui repris par Galleane, du blog : Le blog de Galleane.

 

Le principe est simple, il suffit de répondre à 3 questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

Personnellement, je ne répondrai qu'aux deux premières questions car je ne sais jamais à l'avance quel livre je vais lire. Cela dépend toujours de mon état d'esprit après en avoir terminé un. ^^

Il y aura aussi le lien de la chronique du livre si elle est déjà faite, donc n'hésitez pas à cliquer pour découvrir ces oeuvres.

 

1. Cette semaine j'ai terminé :

   

 

2. Et là je suis en train de lire :

 

 


Et vous que lisez-vous ?

Lire la suite

Retour de Vacances

29 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée

Bonjour à tous !

Me revoici ! J'ai passé d'excellentes vacances ! Par contre, je n'ai pas beaucoup lu, je n'ai pas eu le temps.

Je compte faire des articles sur mon voyage, avec ce que j'ai vu, les visites à ne pas louper, ainsi que les bonnes adresses (logement, resto). Et enfin des points sur la nourriture et la faune locale.

En attendant, le blog reprend son rythme normal, comme vous avez pu le voir avec déjà deux articles : Il était une fois, tome 1 d'Eloisa James et Le tome 17 d'Anita Blake.

Retour de Vacances
Lire la suite

Anita Blake, tome 17 : Jeux de Fauves de Laurell K Hamilton

28 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée Publié dans #Livres, #Anita Blake, #Laurell K. Hamilton, #Jeux de Fauves

Anita Blake

Tome 17 : Jeux de Fauves

de Laurell K Hamilton

 

Edition : Bragelonne

Sortie le 29 mars 2013
Format broché / 576 pages / 25€

 

Anita Blake, tome 15 : Arlequin de Laurell K Hamilton

Anita Blake, tome 16 : Sang Noir de Laurell K Hamilton


Présentation de l'éditeur : 

C’est le cadeau répugnant d’un vampire tueur en série qui m’a incitée à m’intéresser à Las Vegas. Mais la situation est pire que je ne le pensais : plusieurs officiers de police et un exécuteur ont été assassinés. Épaulée par trois Marshals, dont l’impitoyable Edward, je dois mener l’enquête. Heureusement qu’il est là pour couvrir mes arrières, car tout porte à croire que c’est un tigregarou qui a fait le coup. Or, ces derniers sont très puissants dans la Cité du péché, ce qui signifie que je risque bien de prendre quelqu’un de haut placé à rebrousse-poil…

 

Mon avis :

Quel bonheur ! J'ai pris un grand plaisir à ma lecture, on retrouve enfin un tome avec une vraie intrigue policière et quasiment pas d'ardeur. J'aimais tellement le livre, que j'ai ralenti exprès ma lecture afin d'en profiter un maximum.

Ici Anita reçoit le cadeau de Vittorio, vampire tueur en série que l'on a croisé dans le tome 12 : Rêves d'Incube. À cause de ce présent macabre, Anita va devoir aller l'affronter à Las Vegas. Mais elle ne sera pas seule, Edward, toujours partant pour une bonne partie de chasse, va la rejoindre avec Olaf et Bernardo. Là-bas, elle va rencontrer l'équipe du SWAT local qui a intégré des psys puissants dans son unité.

Comme je l'ai dit précédemment, ce tome m'a énormément plu. D'abord, parce qu'enfin on retrouve une vraie enquête policière avec investigation : étude des preuves et des cadavres, et interrogatoires. Anita va tout faire pour retrouver Vittorio mais aussi comprendre ce qui s'est passé sur la scène de crime à Las Vegas. Ensuite, ce qui m'a plu, c'est que le harem d'Anita est resté à Saint- Louis. Entendons-nous bien, j'aime beaucoup Micah, Nataniel, Jean-Claude et tous ses autres amants, mais avec les derniers opus, je saturais un peu et ce tome fut une bouffée de fraîcheur. Au placard l'ardeur et en avant le Marshall fédéral et l'investigation. Enfin, j'ai adoré retrouver Edward. Je ne dirais pas ça pour les deux autres chasseurs cependant, mais j'y reviendrai.

Retrouver Anita plus en Marshall fédéral qu'en servante humaine était extra. Efficace et dévouée à son travail, la suivre dans son enquête est un bonheur ! Comme toujours lorsqu'elle travaille, j'admire ses compétences : elle est toujours au fait de la loi (qui change constamment à cause des différents procès), sait ce qu'elle fait et le fait bien. De plus, j'adore sa capacité à admettre ses erreurs, les assumer, s'excuser et réparer ses torts. Par exemple, dans le livre, à un moment elle est plutôt agressive avec le médecin légiste et lui sort quelques horreurs. Une fois calmée, elle fait demi-tour et revient s'excuser, car elle admet et comprend qu'elle n'a pas eu le comportement adéquat. Elle reste très humaine sur ce point, elle fait des erreurs comme tout le monde, et elle les assume. Cela m'a toujours impressionnée, du premier tome à celui-ci, ce trait de caractère ne varie pas. Ne pas avoir tous ses amants dans son giron, permet aussi à Anita de faire le point sur sa vie sentimentale et sur l'ardeur, car cette dernière bien que de mieux en mieux contrôlée, reste présente, toujours sous-jacente.
Les Marshall fédéraux, ou plutôt les chasseurs, qui accompagnent Anita, font une sacrée équipe avec cette dernière. Edward, Olaf et Bernardo sont des guerriers émérites et ils savent ce qu'ils font. La relation entre Edward et Anita a beaucoup évoluée, surtout depuis le tome 9 : Papillon d'obsidienne, et encore dans ce tome, on voit des nouveaux changements. J'aime beaucoup la relation qui s'est instaurée entre ces deux personnages, et déjà que j'adorais le personnage d'Edward, mon affection pour lui ne va qu'en grandissant.
Bernardo reste le séducteur que l'on connaît, c'est un renfort efficace mais discret. Olaf quant à lui est le personnage du livre qui m'a le plus fait flipper ! Il y a pourtant de sacrés monstres dans cet opus mais c'est lui qui remporte la palme. Laurell K. Hamilton en a fait un personnage terrifiant, usant psychologiquement et toujours à l'affût. Un vrai prédateur qui ne fait qu'attendre son heure. Je me demande ce que cela donnera le jour où il décidera qu'elle est venue... D'un côté j'étais terrifiée par cet homme, d'un autre, j'ai aimé me faire peur ainsi mais aussi la façon dont l'auteur jouait avec ça. Ce stress psychologique est très bien utilisé et décrit, de ce fait, le lecteur ne pourra que frissonner au moindre geste ou remarque d'Olaf. C'est très bien fait, et je ne pouvais qu'admirer ce travail.
On découvrira aussi l'équipe du SWAT et plein de nouveaux pouvoirs psychiques. C'était très intéressant, j'espère que l'auteur continuera à nous en présenter d'autres aussi captivants.

L'ardeur ici est absente pendant 90% de l'ouvrage. Merveilleux ! Elle ne se manifeste que sur la fin, mais de manière assez contrôlée. Il est appréciable que l'ardeur évolue et soit de mieux en mieux encadrée, cela permet à Anita d'évoluer avec et de se concentrer sur ses autres pouvoirs psychiques.
Seulement une partie de ces derniers sont mis en avant, celle de ses bêtes et particulièrement ses tigres. Anita possède toutes les couleurs des tigres et, en étant à Las Vegas, dans laquelle vie Bibiana la reine des tigres blancs, elle va se retrouver en plein cœur de leur royaume et va devoir apprendre à apprivoiser ses félins. Il est intéressant de découvrir plus en avant cette partie d'Anita, ainsi que le passé des tigres, cependant je suis encore restée sur ma faim concernant ses pouvoirs de nécromancienne. Ils sont géniaux ses pouvoirs ! Et pourtant cela fait un moment que l'auteur ne les exploite plus. On en vient presque à oublier sa vraie nature, son statut de servante humaine occulte beaucoup trop ça, et c'est dommage.

L'écriture de Laurell K. Hamilton est toujours aussi prenante, les répliques super, j'ai même eu un fou rire à la dernière page du livre.
Par contre, un point m'a un peu chagrinée, c'est que j'ai eu l'impression que l'auteur a expédié la fin du livre. Ce n'est pas la première fois que je le constate. Elle prend bien son temps pour développer l'intrigue, enquêter, etc. Mais dès l'instant où on arrive au but, en quelques pages c'est terminé. J'aurais aimé qu'elle détaille un peu plus cette fin. On n'a même pas eu la séparation d'Olaf et d'Anita, je m'attendais à un petit quelque chose, surtout avec tout ce qu'il lui/nous a fait subir dans ce tome. Donc je suis un peu restée sur ma faim, bien que tout le reste fût génial.

En conclusion, ce tome est gé-ni-al ! On retrouve une super enquête, l'ardeur ne se présente quasiment pas, Edward est là avec les autres Marshall pour une chasse comme on les aime, on découvre plein de nouveaux pouvoirs psychiques, c'est super ! La rupture avec les tomes précédents se confirme, sans pour autant que l'auteur perdre sa superbe plume.

 

Lire la suite

Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa James

27 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée Publié dans #Livres

Il-etait-une-fois-1.jpg

Il était une fois

Tome 1 : Au douzième coup de minuit

de Eloisa James

Edition : J'ai Lu

Collection : Aventures et passions

Sortie le 5 décembre 2012
Format poche / 343 pages / 6.60€

 

Présentation de l'éditeur :

 Réduite au rang de servante depuis la mort de son père, Kate vit sous le joug de sa belle-mère Mariana. L'odieuse femme va bientôt marier sa fille, Victoria, à un éminent parti, mais avant tout, la future épouse doit être présentée au prince Gabriel. Par un coup du sort, Victoria ne peut se rendre au château. C'est donc Kate qui est envoyée à sa place, déguisée en fiancée. Kate va rencontrer Gabriel, un prince aussi charmant qu'arrogant. Un prince pour qui son coeur vacille, mais que le destin s'acharne à lui dérober. Et si un baiser avait le pouvoir de tout changer ? Et si les contes de fées existaient ?

 

Mon avis :

Une super lecture ! Pas dans le sens où c'est un chef d’œuvre de la littérature, mais tout simplement parce que c'est une lecture agréable, dans laquelle je me suis complètement plongée.

Ici on retrouve bien le parallèle avec l'histoire de Cendrillon : on a la jeune fille orpheline qui n'a pas vraiment connu sa mère et qui a perdu son père à l'adolescence. Elle est alors exploitée par la vilaine belle-mère qui lui a spolié ses biens et ses richesses. Il y a bien une belle-sœur, mais, ici, elle est gentille. Et bien sûr, on a un prince... charmant ? À vous de le découvrir. Enfin, il y a aussi la marraine et un bal. Avec tous ces éléments l'auteur a su broder une belle histoire, prenante, qui, en dehors des éléments que je viens de citer, se détache bien du conte traditionnel que l'on connait, mais qui n'en demeure pas moins plaisante.

L'écriture est agréable, les pages se tournent toutes seules. Eloisa James a mêlé son style de narration, que l'on pourrait qualifier de contemporain, avec celui du conte. Cela donne un charme et un peu de cachet à la lecture. La narration varie, et d'une fois à l'autre on passe du point de vue de Kate à celui de Gabriel. C'est agréable et cela donne du dynamisme au récit.
Un des gros points forts du livre sont les répliques. Une en particulier va me marquer longtemps. Les échanges entre Gabriel et Kate sont extras, et plus d'une fois, je me suis dit qu'elle avait une sacrée répartie et qu'elle lui faisait bien ravaler ses paroles !
Kate est un personnage qui a son franc parlé, qui n'hésite pas à s'exprimer et à poser des questions pour assouvir sa curiosité. C'est une personne simple, qui cherche une famille. Sans être particulièrement attachante, c'est un personnage agréable et d'une bonne nature. Néanmoins, un point m'a un peu fait tiquer en ce qui la concerne, elle se plaint plus d'une fois de ne pas avoir reçu d'éducation convenable, or ses échanges avec le prince sont riches et sa répartie est grandiose. Je n'ai pas trouvé ça cohérent, car pour moi, justement, elle n'aurait jamais pu affronter le prince verbalement sans un bagage intellectuel. Après, peut-être parlait-elle seulement d'éducation sur l'étiquette et la société et non de celle des manuels.
En ce qui concerne le prince, Gabriel, l'auteur a vraiment joué avec son public... Car dès l'instant où on le découvre, le lecteur ne peut que tomber sous son charme. En une page, j'étais conquise et pourtant ce n'était pas son physique qui était mis en avant... Dans le résumé on parle d'arrogance, mais je ne trouve pas qu'il le soit tellement, je dirais plutôt qu'il a de la confiance en soi. C'est une personne très intelligente, gentille et dévouée à ses proches.
On découvrira d'autres personnages telle que Mariane, la belle-mère désagréable à souhait ; Victoria, la belle-sœur un peu simplette mais de bonne nature ; son fiancé, dont le caractère est le miroir de sa future femme ; la marraine Henry, extravagante de service qui va mettre un peu de piment dans le récit ; Wick l'assistant du prince, vif et intelligent ; etc.

Enfin l'auteur a su introduire des éléments intéressants au récit, tel que la mode vestimentaires avec les robes, les pantoufles de verre, ainsi que les perruques colorées, nous montrant ainsi les différentes extravagances dont étaient capables les jeunes filles pour plaire. Mais on a aussi eu le droit à de la mythologie avec celle de Didon et d'Énée. Ces petits éléments apportent de la richesse au récit et sont très agréables à découvrir.

En conclusion, une romance très agréable qui se lit toute seule, avec des répliques à couper le souffle. Une belle histoire de Cendrillon qui nous fera replonger dans le conte avec plaisir.

 

Lire la suite

Vacances - Pause Blog

15 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée Publié dans #Autre

Bonjour à tous !

 

Un petit mot pour vous dire que le blog sera en pause quelques jours. Je pars en vacances dans ce beau pays qu'est l'Écosse.

 

ecosse

 

 

Mes chroniques sont rédigées pour les trois livres :

- Il était une fois, Tome 1 : Au douzième coup de minuit de Eloisa James
- Cette nuit-là de Lindwood Barclay
- Anita Blake, tome 17 : Jeux de Fauves de Laurell K Hamilton

Mais il faudra attendre mon retour pour les avoir, je n'ai pas eu le temps de les mettre sur le blog.

 

J'emmène avec moi trois livres :

- La Communauté du Sud, tome 6 : La reine des Vampires de Charlaine Harris

- Il était une fois, tome 2 : La belle et la bête d'Eloisa James

- Anita Blake, tome 1 : Plaisir Coupables de Laurell K Hamilton (oui, je sais je l'ai déjà lu, mais c'est ma lecture doudou quand j'aurais des petits coup de blues).

 

Je vous souhaite plein de bonnes lectures en attendant mon retour et à bientôt !!!

 

ecosse2.jpg

 

Ecosse_24.jpg

 

86061042850111922 ZrdqzBAm c

Lire la suite

C'est Lundi, que lisez-vous ? #12

15 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée Publié dans #C'est lundi que lisez-vous ?

 

reading2.jpg

 

"C'est lundi que lisez-vous ?" est un rendez-vous livresque à l'origine initié par Mallou, aujourd'hui repris par Galleane, du blog : Le blog de Galleane.

 

Le principe est simple, il suffit de répondre à 3 questions :

1. Qu'ai-je lu la semaine passée ?
2. Que suis-je en train de lire en ce moment?
3. Que vais-je lire ensuite ?

Personnellement, je ne répondrai qu'aux deux premières questions car je ne sais jamais à l'avance quel livre je vais lire. Cela dépend toujours de mon état d'esprit après en avoir terminé un. ^^

Il y aura aussi le lien de la chronique du livre si elle est déjà faite, donc n'hésitez pas à cliquer pour découvrir ces oeuvres.

 

1. Cette semaine j'ai terminé :

 

  Anita Blake, tome 17 : Jeux de Fauves de Laurell K Hamilton 

 

 

Jeux-de-fauves.jpg

 

 

2. Et là je suis en train de lire :

 

La Communauté du Sud, tome 6 : La reine des Vampires de Charlaine Harris

 

La-reine-des-vampires.jpg

 

  
    Et vous que lisez-vous ?


Lire la suite

Bans Club de lecture + bonus

11 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée Publié dans #Art graphique

Voici deux ban que j'ai faites pour les lectures du club de lecture :

(Cliquez sur les images pour accèder au résumé du club)

 

Sous le règne de Bones

 

 

Druide

 

Mon avis sur Druide

 

Cette-nuitl-a.png

 

Mon avis sur cette nuit-là (à venir)

 

 

Et voici un petit délire que j'ai fait pour un article pour le club de lecture, une rencontre entre Dawn et moi avec Oliver Peru :

(Cliquez sur l'image pour accèder à l'article.)

 

Delire-TL-Oliver-Peru.jpg

Lire la suite

À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman

9 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée Publié dans #Livres

La tour des anges

À la croisée des mondes

tome 2 : La tour des anges

de Philip Pullman

Edition : Folio Junior

Sortie en 1998
Format poche / 338 pages / 7.90€


Présentation de l'éditeur :

e jeune Will, à la recherche de son père disparu depuis de longues années, est persuadé d’avoir tué un homme. Dans sa fuite, il franchit une brèche presque invisible qui lui permet de passer dans un monde parallèle. Là, à Cittàgazze, la ville au-delà de l’Aurore, il rencontre Lyra, l’héroïne des "Royaumes du Nord". Elle aussi cherche à rejoindre son père, elle aussi est investie d’une mission dont elle ne connaît pas encore toute l’importance. Ensemble, les deux enfants devront lutter contre les forces obscures du mal et, pour accomplir leur quête, pénétrer dans la mystérieuse tour des Anges…

 

Mon avis :

Cette lecture n'est pas une découverte, c'est plutôt une re-re-re... relecture. Cela faisait un moment que je ne l'avais pas lue et avec la montée du genre steampunk et le fait que À la croisée des mondes soit classé dedans, je me suis dit que ça me ferait du bien de me replonger dans la trilogie qui m'a fait sombrer dans la lecture. C'est la saga pour laquelle j'ai versé pour la première (et dernière ?) fois un torrent de larmes.

C'est un livre à plusieurs narrations. D'un côté on découvre Will, jeune garçon, qui pourrait très bien venir de notre monde. À cause de la santé mentale fragile de sa mère et n'ayant jamais connu son père, il a dû apprendre rapidement à se débrouiller seul. L'arrivée de personnes louches, venant fouiller dans leur vie personnelle afin de savoir où est passé son père, va mettre les feux aux poudres et déclencher toute une série d'événements. Will sera ainsi amené à rencontrer Lyra. Le garçon cherchera à retrouver son père, tandis que Lyra cherchera des réponses à propos de la Poussière. En parallèle, nous suivront Lee Scoresby, Serafina Pekkala mais aussi de nouveaux personnages : une autre sorcière Ruta Skadi et une scientifique du monde de Will, le Dr Malone.

L'histoire prend une dimension beaucoup beaucoup plus grande. Maintenant il n'est plus question du monde de Lyra, des enfants enlevés, mais de plusieurs mondes et d'une guerre gigantesque et imminente. Cette guerre implique tous les mondes ainsi que leurs habitants, mais pas que, les anges eux-même se mêleront de la partie !
Le monde du tome 1 était déjà fantastique, mais l'auteur a su le magnifier en quelque chose de plus grand et de plus fort. Et il faut préciser que ce tome 2 n'est qu'un tome charnière de l'histoire et que le gros, le meilleur de l'intrigue, sera pour le dernier et ultime tome de la saga.

On retrouve donc la plupart des personnages clés du tome 1. Mais à cela on ajoute Will. Ce dernier va commencer à prendre une place centrale. De par son côté mature et débrouillard, il va avoir une influence positive sur Lyra, qui passera à ses côtés pour une vraie enfant gâtée. Lyra va ainsi évoluer et se changer en une personne plus mature et moins impulsive. À eux deux, ils finiront pas faire un tandem efficace.

Dans ce tome on aborde aussi la malveillance humaine qui prend bien des formes. La tromperie, l'agressivité, l'effet de groupe, toutes ces mauvaises choses qui peuvent briser quelqu'un si on n'y prend gare. Chaque forme va prendre un aspect différent, celui sous lequel on s'attend le moins à le rencontrer, cependant le mal sera là et fera bien des dégâts. Mais c'est de part leur solidarité et leur gentillesse, que nos héros parviendront à surmonter tout ça.

La fin de ce tome est riche en émotion, mais ce ne sera rien comparé à celle qui prendra le lecteur au tournant du tome 3.

L'écriture de Philip Pullman est très belle et ne fait pas jeunesse, bien qu'elle reste accessible à tous. Sa narration est excellente et ses explications sont claires et précises sans assommer le lecteurs dans des détails trop spécifiques. L'auteur a vraiment pensé à tout et complète au fur et à mesure ses explications sur ses univers. C'est vraiment intéressant, prenant et très bien fait ! Philip Pullman arrive à toucher le lecteur peut importe sa tranche d'âge.

En conclusion, un second tome qui ouvre des perspectives incroyables pour un univers qui l'est encore plus. Le lecteur sera pris dans l'histoire et ne voudra qu'une chose, se précipiter sur le tome 3 afin de connaître le fin mot de cette trilogie.

 

Lire la suite

La maison de la nuit, tome 8 : Libérée de P.C. Cast et Kristin Cast

9 Avril 2013 , Rédigé par Cassiopée Publié dans #Livres

La maison de la nuit 8

La maison de la nuit

tome 8 : Libérée

de P.C. Cast et Kristin Cast

Edition : Pocket Jeunesse

Sortie le 7 février 2013
Format broché / 323 pages / 15.20€


Présentation de l'éditeur :

Disculpée par le Haut Conseil des Vampires, de retour à sa charge de Grande Prêtresse de la Maison de la Nuit, à Tulsa, Neferet a juré vengeance à Zoé... Mais cette dernière a trouvé refuge sur l'Ile de Skye auprès de la reine Sgiach. Et si elle ne revenait jamais à Tulsa ?

 

Mon avis :

J'attendais avec impatience la suite des aventures de Zoé après son retour de l'au-delà, mais ce fut une lecture fastidieuse. De prime abord j'ai eu du mal à entrer dans l'histoire, puis, second point, les coquilles m'ont vraiment énervée !

Zoé vient de rentrer de l'au-delà. Elle n'a qu'une envie : qu'on la laisse un peu tranquille. Elle s'est déjà bien battue, ce n'est qu'une ado, il faut la laisser en paix. Mais le monde continue de tourner et les problèmes s'accumulent à Tulsa.

J'ai vraiment eu du mal à m'y mettre, pourtant j'ai choisi volontairement de le lire, mais non, ça ne passait pas. J'ai trouvé le début long et il faut attendre un événement clé pour qu'enfin il y ait un peu d'action et moins de bavardages.
Cet événement clé d'ailleurs a été vu et deviné quelques chapitres avant qu'il ne se déroule. Cela m'a un peu gâché la surprise et de fait, comme je ne voulais pas que cela se produise, je n'avais pas non plus envie de lire la suite.
Cependant, on replonge dans l'ennui, quasiment jusqu'à la fin, et cette dernière avait un très fort sentiment de déjà-vu...

Arrivée au bout de ma lecture, j'ai eu l'impression que l'on tournait un peu en rond. On peut faire un rapprochement entre la fin du livre et un des tomes précédents... À part un personnage en plus, on reprend les mêmes et on recommence. Super... Peut-être est-ce un manque d’inspiration de la part des auteurs, mais personnellement, je commence à être fatiguée. Je continuerai un peu en espérant voir la fin arriver, mais vu l'état des lieux aux dernières pages de ce tome, je doute qu'elle soit proche... Va-t-on voir un jour y arriver ? Ou va-t-on continuer ces allers-retours des situations ?

Toutefois, je dois concéder que ce tome a quand même deux grands événements marquant, qui devraient en chambouler plus d'un. Néanmoins, les passages entre deux, ne sont pas très intéressants et on aimerait enfin qu'ils en viennent au bout.

Parlons maintenant des coquilles et il y en a plusieurs ! Quand un "il" n'est pas changé en "elle"", c'est carrément les prénoms des personnages qui sont remplacés. Quand Zoé parle à Stark en tête-à-tête et qu'à un moment le prénom de Zoé devient Neferet, moi je dis qu'il y a un soucis. L'héroïne remplacée par la méchante ? S'il vous plait, il n'y a pas eu de relecture à ce niveau-là. Ce genre d'erreur s'est malheureusement glissé plusieurs fois dans le livre et je dois dire que c'est particulièrement désagréable. Je suis assez déçue de la maison d'édition...

C'est une saga que j'avais appréciée, donc je poursuivrai encore un peu en espérant un changement au niveau du scénario et une amélioration du travail d'édition.

 

Lire la suite