Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chroniques de l'Université Invisible de Maëlle Fierpied

1 Janvier 2013 , Rédigé par Cassiopée Publié dans #Livres

Chroniques-de-luniversite-invisible.jpg

Chroniques de l'Université Invisible

de Maëlle Fierpied

Edition : L'école des Loisirs

Collection : Médium

Sortie en 2010

Format Poche / 460 pages / 12.50€

Présentation de l'éditeur :

Imaginez.
La tête des gens est pour vous comme une chambre dans laquelle vous vous promenez naturellement, au milieu de pensées secrètes et d’ogres aux dents de cisaille. Vous vous appelez Mélusine. Vous écoutez dans les têtes.
La malchance vous poursuit depuis votre naissance.
Tout bascule sans cesse dans la poisse. D’ailleurs, vous venez d’être enlevée par un vampire. Votre prénom est Framboise. Vous savez déplacer les objets.
Vous n’avez pas de famille, plus de mémoire et pour terrain de jeu une gare où vous dérobez les portefeuilles. On vous appelle Décembre mais en fait votre vrai prénom est Tristan. Vous êtes télépathe.
Arrêtez d’imaginer. L’Université invisible vient de vous kidnapper. Cette organisation secrète s’intéresse à vos dons uniques, magiques, terribles. Pour les perfectionner, elle vous embarque sur une île mystérieuse. Désormais, votre présent et votre avenir sont ici. Car, bientôt, dans le monde d’En Bas, plus personne ne se souviendra de vous.

 

Mon avis :

Je sais qu'il ne faut jamais juger un livre à sa couverture, mais ici c'est clairement ça qui m'a guidée dans mon achat. Elle est belle et mystérieuse à la fois. J'adore ! Et je ne le regrette pas, ce fut une lecture agréable et intéressante.

Le livre est découpé en 4 grosses parties. Les trois premières concernent respectivement : Mélusine, Framboise puis Décembre/Tristan. On va découvrir dans chaque partie un personnage : qui il est, son pouvoir, puis les liens qu'il existe entre chaque protagoniste. Dans la dernière partie du livre nos trois héros sont réunis pour affronter le gros de l'intrigue.

On découvre que le monde possède en fait des personnes ayant des capacités particulières : les Penseurs et les Voleurs. Les premiers ont des capacités psychiques hors normes : ce sont des télépathes. Les seconds sont tout simplement des télékinésistes.
Une fois que l'on détecte un don à un enfant, il est extrait de son monde. Effacé. Il n'a jamais existé pour ses proches. Il disparaît tout simplement. Et ainsi, il rejoint l'Université Invisible et suit un cursus lui permettant d'apprendre à utiliser tout son potentiel.

Bien que ce livre soit qualifié de jeunesse, je n'ai pas vraiment trouvé que le ton correspondait. Mélusine et Tristan font beaucoup plus vieux qu'ils n'y paraissent du fait de leurs expériences respectives et de leurs dons qui les ont fait grandir plus rapidement que des enfants normaux. Seule Framboise a vraiment le caractère et l'attitude de l'ado. Parfois, elle pouvait être agaçante à toujours râler ou à se plaindre, mais cela rendait plus crédible la situation dans laquelle ils se trouvaient et nous recadraient sur le fait que ce ne sont que des enfants.
J'ai trouvé que chaque jeune était décrit très justement. Ils ne sont pas des héros, ils ne sont pas parfaits, ni braves. Ce sont des jeunes ados qui affrontent quelque chose qui les dépassent et ils suivent le mouvement en ayant la trouille et en traînant un peu des pieds.

Bien que l'introduction de chaque personnage soit nécessaire, je l'ai trouvée un peu longue et j'avais hâte qu'ils soient tous réunis pour voir où allait nous mener l'intrigue.
Et qu'elle histoire ! Car en plus des Penseurs et des Voleurs, il existe aussi des Vampires. On en apprendra beaucoup sur ces derniers : leurs origines, comment ils sont devenus ce qu'ils sont, leurs capacités, leurs particularités etc. Et franchement, j'ai bien aimé cette idée ! Originale et bien présentée.

En ce qui concerne la fin, je l'ai trouvée un peu légère. Un peu facile. Elle aurait pu largement être étoffée et développée. Donc je reste un peu sur ma faim.

Au final, c'est une lecture agréable, pas transcendante, mais qui se laisse lire. Avec une belle idée sur l'origine des Vampires.

 

Partager cet article

Commenter cet article

S

J'aime beaucoup les diversent mythologies sur les vampires que les auteurs imagines ;) Peut-être si je le vois d'occaz!


 


Bizouxx
Répondre
C


Oui ça change !


Bizz ;)