Overblog
Editer la page Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Quotes

  Ici, vous retrouverez des citations de livres, relevées par mes soins, triées par titre et par ordre alphabétique :

 

Liste des romans :

À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman

Chroniques de l'Université Invisible de Maëlle Fierpied.

Les dossiers de Dresden, tome 1 : Avis de tempête de Jim Butcher

Indiana Teller, tome 1 : Lune de printemps de Sophie Audouin-Mamikonian

Magic Strike, A Kate Daniels Novel by Ilona Andrews

Rachel Morgan, tome 1 : Sorcière pour l'échafaud de Kim Harrison.

Les Vampires de Chicago, tome 6 : Morsure de Sang Froid de Chloé Neil.

Waynest, tome 1 : Traquée de Jess Haines

 

 

A

À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman

 

"Mais Will avait deviné, sans le moindre doute, que cette parcelle d'herbe, de l'autre côté, appartenait à un monde différent.
Il n'aurait su dire pourquoi. Toutefois, il le compris immédiatement, aussi sûrement que le feu brûlait et que la bonté faisait chaud au cœur. Il contemplait un phénomène surnaturel."
p.24 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman


"- On ?
- Pantalaimon et moi. Ton daemon est inséparable de toi. Il est toi. Une partie de toi-même, si tu préfère. Chacun est une partie de l'autre. Il n'y a personne comme nous dans ton monde ? Tous les gens sont comme toi, avec leur daemon caché à l'intérieur ?"
P37 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman

 

"Il était déjà musclé et trapu, bien que n'étant pas encore bâti comme un adulte, évidemment, car il était à peine plus âgé qu'elle, mais un jour, se disait-elle, il deviendrait extrêmement fort. Ah, ce serait tellement plus facile si son daemon était visible ! "Quelle apparence aurait-il ?" se demanda-t-elle. Et aurait-il déjà adopté sa forme définitive ? Nul doute que ce deamon, quel qu'il soit, exprimerait un tempérament sauvage, attentionné et triste."
P39 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman


"Les hommes qui chassaient dans les forêts humides ou pêchaient au milieu des blocs de glace, dans les environs, entendaient l'immensité du ciel murmurer dans le brouillard, et quand l'horizon était dégagé, ils levaient la tête pour voir passer les sorcières, semblables à des lambeaux d'obscurité entraînés par un courant secret."
p.66 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman


"- L'ambaro quoi ?
- L'ambaromagnétisme. Comme dans ambarique. Ces lumières-là, dit-elle en désignant le lampadaire décoratif, ce sont des lumières ambariques.
- Nous, on dit électriques.
- Électrique... Comme electrum. C'est une sorte de pierre précieuse, faite avec de la gomme des arbres. Des fois, il y a même des insectes à l’intérieur.
- Tu confond avec l'ambre, dit Will.
Tous les deux dirent au même moment : "Ambar...", et chacun vit sa propre expression sur le visage de l'autre. Will conserva longtemps le souvenir de cet instant."
p.77 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman


"- Quand un Spectre attrape un adulte, ce n'est pas beau à voir. Il lui mange toute la vie à l'intérieur, en quelques secondes. Je n'ai pas envie de devenir grande, vous pouvez me croire. Au début, quand ils comprennent ce qui se passe, les adultes ont peur, ils hurlent, ils pleurent, ou ils essayent de regarder ailleurs, pour faire comme si ce n'était pas vrai. Mais c'est déjà trop tard. Et personne ne veut s'approcher pour les aider; ils sont tout seuls? Au bout d'un moment, ils deviennent tout pâles et ils ne bougent plus. Ils sont toujours vivants, mais c'est comme si on les avait dévorés de l'intérieur. Quand on les regarde dans les yeux, on voit l'arrière de leur crâne. C'est tout vide."
p.80 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman


"Il s'adressa à Will :
- Ils ne connaissaient pas l’existence de cette fenêtre que tu as découverte.
C'était le première fois que Will entendait parler Pantalaimon, et il semblait presque plus stupéfait par ce phénomène que par tout ce qu'il avait vu jusqu'à présent. Lyra ne put s'empêcher de rire devant son air ébahit.
- Mais... il parle ! s'exclama-t-il. Est-ce que tous les daemon parlent ?
- Évidemment ! dit Lyra. Tu croyais que c'était un vulgaire animal domestique ?"
p.81 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman


"Elle dévoila l'objet mystérieux. Will ouvrit de grands yeux en découvrant l'aléthiomètre : les minuscules symboles peints autour du cadran, les aiguilles dorées, la longue aiguille fine, le luxe du boitier... Il en avait le souffle coupé.
- C'est quoi ?
- Mon aléthiomètre. Un détecteur de vérité. Un lecteur de symbole."
p.90 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman

 

"- Ça ne marche pas si on n'est pas dans un certain état d'esprit. Il faut être confiant et détendu. Il faut être capable de... Où est la citation... ?
[...]
Elle lut :
- "... capable d'être dans l'incertitude, le mystère et la doute, en oubliant l'exaspérante quête de la vérité et de la raison." Voilà l'était d'esprit qui convient. C'est une citation du poète Keats, au fait."
p.115 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman


"Mais ce que je veux savoir, c'est pourquoi les habitants de mon monde détestent la Poussière. Les Ombres, si vous préférez. La matière sombre. Ils cherchent à la détruire. Ils pensent qu'elle est maléfique. Moi, je crois plutôt que ce sont eux font des choses maléfiques. Je les ai vus à l’œuvre. Alors, les Ombres représentent-elles le bien ou le mal ?"
p.125 À la croisée des mondes, tome 2 : La tour des anges de Philip Pullman

 

B

C

 

Chroniques de l'Université Invisible de Maëlle Fierpied.

 

"Je ne me souviens pas d'une première fois.
Lire dans les pensées m'a toujours semblé naturel. Ça faisait partie de moi alors pourquoi les autres auraient-ils été différents? Pourtant, en grandissant, j'ai découvert que ce n'était pas les autres qui étaient anormaux mais bien moi. Eux n'avaient pas de problème, mais moi j'en avais un de taille. Et parce qu'il était hors de questions que je devienne un sujet-test de laboratoire, cette différence est devenue mon secret. Personne ne devait savoir. Personne."
Extrait des Chroniques de l'Université Invisible de Maëlle Fierpied.

 

D

 

Les dossiers de Dresden, tome 1 : Avis de tempête de Jim Butcher


"L'affaire devant rester discrète, j'improvisai un mensonge.
- Son cousin germain, Harry, du Vermont.
- D'accord, ne quittez pas, dit le gosse avant de hurler, sans lâcher le combiné : MAMAN TON COUSIN HARRY DU VERMONT A L'APPAREIL !
Les enfants sont merveilleux.
Je les adore.
Avec un peu de sel et une tranche de citron, ils sont parfaits..."

Les dossiers de Dresden, tome 1 : Avis de tempête de Jim Butcher


"J'allumai quelques bougies et en emportai une dans la salle de bains.
Réfléchis, Harry ! Réveille-toi ! Que ferait MacGyver dans une telle situation?
Pour commencer, il se laverait.
Je sentais le bouc."

Les dossiers de Dresden, tome 1 : Avis de tempête de Jim Butcher


"Je fais n'importe quoi quand j'ai peur. Sans avoir la bonne idée de fuir ou de me cacher, j'essaie de détruire ce qui m'effraie. Un réflexe primitif que je ne veux pas vraiment contrôler.
Le meurtre réflexe est une réaction un peu extrême. Au lieu de carboniser cet homme, je me contentai de hocher la tête."
p.99
Les dossiers de Dresden, tome 1 : Avis de tempête de Jim Butcher

 

"Si un type sinistre ne s'est jamais approché de vous en pleine nuit avec une épée longue de deux kilomètres dans les mains, tout ça sous le ciel étoilé du lac Michigan, croyez-moi sur parole, ça fout une trouille atomique. Et si ça vous est déjà arrivé, allez voir un psychiatre."
p.99 Les dossiers de Dresden, tome 1 : Avis de tempête de Jim Butcher

 

E F G H

 

I

 

Indiana Teller, tome 1 : Lune de printemps de Sophie Audouin-Mamikonian

 

"Nanny terminait son histoire lorsque le plancher avait tremblé. Mon grand-père Karl était en train de passer devant la chambre.
Il était grand, immense même, mesurait plus de deux mètres vingt pour deux cent soixante kilos et devait parfois se baisser afin de ne pas s'assommer contre l'encadrement de certaines portes trop basses. Cela avait détourné mon attention.
- Papy est vraiment, très, très gros, avais-je remarqué avec le manque total de tact des enfants."
Indiana Teller, tome 1 : Lune de printemps de Sophie Audouin-Mamikonian

" Il existe plusieurs sortes de garous. S'il n'avait pas été loup, mon grand-père aurait pu sans mal être un tigre-garou ou un ours-garou. Ces gars-là boxent dans une autre catégorie, celle des trois cents à cinq cents kilos. Ils passent d'ailleurs la plupart de leur temps sous leur apparence garou, car leur forme humaine est inconfortable à cause de leur poids. Et je conseille amicalement à ceux qui se moquent des obèses d'éviter. Il y a quand même une chance sur cinquante mille que ce soit un loup/ours/tigre-garou."
p.20, Indiana Teller, tome 1 : Lune de printemps de Sophie Audouin-Mamikonian

 

J

 

K

 

Magic Strike, A Kate Daniels Novel by Ilona Andrews

 

"- Kate?
Je réagissais heureusement plus vite que la moyenne. Ainsi, je pus bondir de ma chaise sur ma table de travail, tenter d'enfoncer ma dague dans la gorge de l'intrus et stopper la lame à cinq centimètres du cou d'Andrea. Parce que c'était ma meilleure amie et qu'enfoncer un poignard dans la trachée de sa meilleure amie était généralement considéré comme un faux pas social."
p.41 Kate Daniels, tome 3 : Blessure Magique d'Ilona Andrews

 

"I walked over to the cage and looked at him. In one piece. "Are you hurt ?"
"No. You shouldn't have come. I can handle this."
Obviously I was missing the whole picture. Any minute now he would leap up, wrench the two-inch silver alloy bars apart despite the fact that silver was toxic to shapeshifters, and heroically kick Samain's ass. Any minute now. Any minute.
I sighed. Fate, deliver me from the bravery of adolescent idiots."

Magic Strike, A Kate Daniels Novel by Ilona Andrews

 

"The m-scan recorded the colors of residual magic. Blue stood for human and green stood for shapeshifter. It told us absolutely nothing. Maybe if i prayed to Miss Marple, she's hook me up with a clue..."
Magic Strike, A Kate Daniels Novel by Ilona Andrews
p.111

"You look like your house burned down." Rene observed.
"Just reflecting on the fact that when the Universe punches you in the teeth, it never just lets you fall down. It kicks you in the ribs a couple of times and dumps mud on your head."
"If you're lucky, it's mud. Sign here."
Magic Strike, A Kate Daniels Novel by Ilona Andrews

"you will remember. How long has it been ?"
"Twelve years."
His eyebrows crept up. "Twelve ? Surely not. You are far too young and too beautiful..." His voice faltered. "Mon Dieu, je me souviens de toi. Petite Tueuse..."
Magic Strike, A Kate Daniels Novel by Ilona Andrews

It was like walking on a high bridge : don't look down. Defenitely not below his waist... Oh my.
He sank into the hot water near me. I remembered to breathe.
Magic Strike, A Kate Daniels Novel by Ilona Andrews

 

L

 

M

 

Mauvaise Fille de Michele Jaffe

 

"L'homme leva une main pour l'interrompre.
- Avant que vous continuez, je pense que je dois me présenter. Ash Laughton, chef de... eh bien, de l'Unité Spéciale de Lutte contre les Crimes Violents.
Il attendit qu'elle manifeste sa surprise, son embarras. Il avait un petit laïus tout prêt pour lui montrer qu'il ne lui en voulait pas.
- Je sais, dit-elle
Il n'avait pas de petit laïus pour ça."
p.26 de Mauvaise Fille de Michele Jaffe

 

O P Q

 

R

 

Rachel Morgan, tome 1 : Sorcière pour l'échafaud de Kim Harrison.

 

"-[...](Il s'approcha.) Tu cherches quoi?
- Je ne sais pas exactement.
Il se pencha au-dessus de mon épaule, me mettant mal à l'aise. Il devait bien y avoir là-dedans quelque chose qui ne me ferait pas glisser trop loin du côté obscur de la "Force".
Un amusement nerveux me traversa. Tu n'es pas mon père, Dark, et jamais je ne te rejoindrai !"
p.398 Rachel Morgan, tome 1 : Sorcière pour l'échafaud de Kim Harrison.

 

S T U

 

V

 

Les Vampires de Chicago, tome 6 : Morsure de Sang Froid de Chloé Neil.

 

"Les joues en feu, je reportai les yeux sur le couloir. Les murs disparaissaient derrière une incroyable quantité de livres si soigneusement rangés qu'il ne subsistait presque aucun espace libre. Et il ne s'agissait pas d'éditions de poche bon marché, mais de volumes anciens à reliure de cuir. Le genre d'ouvrage que l'on pouvait s'attendre à trouver dans la maison de l'archiviste de l'Ordre... ou dans la cave d'une sorcière rebelle. J'avais beau adorer les livres, pénétrer dans une demeure pleine de vieux grimoires me rendait nerveuse."
Les Vampires de Chicago, tome 6 : Morsure de Sang Froid de Chloé Neil.
p.38 ligne 12

 

W

 

Waynest, tome 1 : Traquée de Jess Haines

 

"Lorsqu'un vampire vidait un humain de son sang jusqu'à ce que mort s'ensuive ou qu'il le convertissait sans autorisation écrite, il se retrouvait avec un pieu dans le coeur au terme d'une procédure simplifiée. À l'inverse, qu'un humain anéantisse un vampire sans disposer d'un mandat pour ce faire lui valait vingt ans à perpète pour homicide volontaire dans trente-quatre de nos États. Dans les seize autres, le même acte, selon les cas, pouvait valoir une injection létale ou un displôme de civisme de la part des autorités."
p.42 Waynest, tome 1 : Traquée de Jess Haines

 

X Y Z

 

Partager cette page